Tél. : 04 42 54 21 52
Port. : 06 88 62 62 66
Contactez-nous
Récits de voyages
News

2011

Décembre 2011

  • Pérou, Dakar et Inkaterra…

 

Pérou – L’étape finale du Paris Dakar se déroulera au Pérou. Le Dakar 2012 traversera quatre grandes villes dont trois avec des monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. La première ville traversée par le Dakar sera Arequipa, deuxième ville du Pérou qui se situe au pied d’un volcan. Arequipa est surnommée la ‘Ville Blanche’ car elle fut entièrement bâtie en pierre de sillar, une roche volcanique de couleur blanche. La route continuera vers Nasca, ville emblématique connue pour les mystérieuses Lignes de Nasca et vers Pisco, située dans la région d’Ica à 300 km de Lima, capitale du pays et étape finale de cette 33ème édition.

 www.dakar.com     http://dakar.peru.travel/fr/index.htm 

 

  • Inkaterra à Puerto Maldonado

 

Situé au cœur d’une luxuriante forêt tropicale, il s’agit de la seconde propriété lancée sous le nom de la marque by Inkaterra, après l’hôtel MAPI by Inkaterra à Aguas Calientes. By Inkaterra est une alternative plus abordable par rapport aux autres hôtels de luxe de la marque Inkaterra tout en conservant les prestations haut de gamme de la chaine.  Le nouvel hôtel se trouve à 8 km et 20 minutes de Puerto Maldonado dans l’Est du pays. Le lodge est composé d’un bâtiment principal avec 8 chambres doubles et 7 bungalows individuels construits dans un style typiquement amazonien. L’hôtel propose des excursions en bateau ainsi que l’observation d’animaux sauvages.

 

Anapia vous propose ces étapes et ce nouveau lodge Inkaterra.

HOT_RA_05-560x245

 

  • Polynésie : Bora, Bora

 

La tortue est une espèce menacée en Polynésie française et le but du Centre des Tortues est de sensibiliser les populations locales et internationales à la protection et au développement durable de notre environnement.
Dans l’océan, les prédateurs naturels des tortues vertes et des tortues imbriquées sont les requins et les orques. Elles sont aussi, au détriment de la loi, principalement chassées pour leurs carapaces et leur chair par les humains. Au sanctuaire des tortues elles sont nourries et soignées, ainsi elles peuvent se reposer et retourner à l’océan plus tard.
Venez observer ces tortues à travers une vitre en dessous du niveau de la mer et prenez de superbes photos. Obtenez des informations de biologistes professionnels sur leur mode de vie et leur régime alimentaire et recevez à la fin de la présentation un certificat de parrainage d’une tortue comme souvenir de ce moment.Dans la continuité de cet élan environnemental, l’hôtel ouvrira en mars 2012 son centre écologique comprenant aquariums, activités diverses et salle de conférence.  Nous vous tiendrons informés…A propos du Resort: Entièrement rénové en 2010 dans un design contemporain et élégant, Le Meridien Bora Bora est un resort de luxe avec vues imprenables sur le mont Otemanu, une plage magnifique, un lagoonarium privé, deux piscines et une large gamme d’activités pour toute la famille.

Anapia, vous propose de séjourner 2 nuits au Méridien de Bora Bora, dans son circuit Polynésie,

n’hésitez pas à demander des informations à Karine.

Tanzanie / Mayanmar / Polynésie – Novembre 2011

  • Tanzanie du Sud : safari exclusif dans la réserve de Ruaha

 

Laure, a déniché pour vous une adresse originale : Kwihala, camp de charme pour vivre un safari hors des sentiers battus en Tanzanie du Sud.

Depuis Arusha, vous prendrez un petit avion qui vous conduira à votre camp. Territoires plus sauvages et  moins fréquentés qu’au nord,vous partirez à l’aventure dans la réserve nationale de Ruaha pour faire de beaux safaris animaliers.

 

Kwihala vous offre un havre de paix au milieu de la savane, avec ce beau mélange d’une ambiance des safaris des premiers explorateurs et tout le confort pour vous y reposer, se prélasser dans le salon aux fenêtres ouvertes sur la brousse,  et tout simplement passer plusieurs jours en totale immersion avec la nature.

 

Quand est ce qu’on part ?… Laure pourra vous proposer un joli combiné avec safari à Kwihala et évasion sur les plages de Zanzibar

 

  • Myanmar : les trésors cachés de Bagan

 

La zone archéologique de Bagan  est une des destinations touristiques principales du Myanmar, et cela pour une bonne raison, ses 2000 temples sont spectaculaires. En plus de cela il y a beaucoup à voir et à faire dans la région. Anapia vous propose 3 nouveaux programmes, 2 d’entre eux destinés aux amateurs d’aventure et un destiné à ceux qui ont un vif intérêt pour l’architecture et l’histoire de Bagan.

Tant Kyi aventure : Voyagez sur le fleuve Irrawady jusqu’au temple sur les collines de Tant Gyie, un lieu de pélerinage célèbre pour les locaux birmans. Le voyage est une aventure active impliquant une marche d’1h30 jusqu’au sommet et un retour en jeep. Vos efforts seront récompensés par les vues superbes de l’Irrawady, les plaines de Bagan et la campagne ainsi que par la chance de rencontrer au temple les locaux.

Neuf villages à vélo : Cette journée complète à vélo suit une piste en terre à travers 9 villages à la périphérie de Bagan. pédalant à travers la campagne, les voyageurs ont la possibilité de voir les modes de vie traditionnels , de s’aventurer à travers des paysages magnifiques et de rencontrer les habitants ; l’itinéraire complet est d’environ 45 km, mais peut-être adapté à la forme physique du voyageur.

Les temples de Bagan en profondeur : un nouveau programme de 2 jours a été mis au point par nos guides sur place, afin de mettre en valeur le large éventail de temples qui reflètent des aspects historiques ou architecturaux très différents . Voyageant en bus et grâce à une visite à pied unique, les voyageurs sont plongés dans les merveilles de Bagan.

Notre spécialiste Laure, qui a vogué sur l’Irrawady vous proposera un ou plusieurs de ces modules dans un circuit classique.

 

 

  • Polynésie , un atoll vierge à 1 heure de vol de Papeete…

 

Le Ninamu Resort, nouvel « eco-lodge » ouvert en 2010, est une splendide pension située au cœur de la nature d’un Motu (îlot) privé, autrefois appelé Tavararo. Les propriétaires ont fait construire ce Resort luxueux et confortable, au sein d’un cadre idyllique. La beauté et le charme du Ninamu Resort, aux allures d’hôtel par la qualité de ses structures et de ses prestations, offre des atouts indéniables pour tous ceux qui ont rêvé un jour de visiter un atoll vierge du Pacifique sud. Entre ciel et mer, le Ninamu se traduisant par bleu en tahitien est symbole d’infini, tel un véritable paradis divin.

Quatre hectares de nature et de charme… Chacun des 6 « fare » (bungalow) sur pilotis du Ninamu a été imaginé et conçu de façon singulière. Leur différence architecturale en fait de véritables bijoux polynésiens emplis d’une authenticité surprenante et d’un confort absolu. Un mariage subtil des produits naturels du Motu et du mobilier et linge d’intérieur contemporains… Succombez au plaisir de cette douce escapade ! Pour votre plus grande intimité, ces « fare » d’exception sont quasiment indécelables du lagon. Leur discrétion laisse alors au Motu tout son mystère et son authenticité.

Une pierre précieuse cachée au cœur d’un environnement protégé … Découvrez un refuge céleste au Ninamu Resort de Tikehau. Emerveillez-vous grâce à un voyage aux mille couleurs polynésiennes. Et une fois la nuit tombée, laissez-vous emporter par le vaste ciel étoilé de Tikehau qui vous invitera à un spectacle magique avec les astres.

Karine, notre spécialiste de la destination vous proposera un cocktail d’îles très original alternant le Ninamu avec des pensions de famille à Rurutu ou à Rangiroa.

 

Sultanat d’Oman – Octobre 2011

Sultanat d’Oman / Pérou

  • Ours à lunettes au Pérou

Une colonie d’ours à lunettes a été découverte dans la vallée La Leche du parc archéologique et écologique de Batangrande, à Lambayeque, au nord du Pérou. La découverte de cet ours, que l’on croyait en extinction, est survenue après cinq ans de travail scientifique. Il s’agit de l’une des plus grandes et importantes populations d’ours à lunettes en Amérique du Sud, et les travaux réalisés ont montré les graves menaces auxquelles les ours sont exposées, surtout celle due à l’activité humaine..

 

  • Sultanat d’Oman / Zanzibar : le combiné historique renaît…

 

Depuis le 16 mai dernier, Oman Air, la compagnie nationale du Sultanat d’Oman, propose trois vols non-stop hebdomadaires entre Mascate, la capitale omanaise et l’île de Zanzibar en Tanzanie. La desserte est assurée le lundi, le mardi et le samedi.

« L’Office de tourisme du Sultanat d’Oman se réjouit de voir enfin se concrétiser cette possibilité pour les voyageurs de coupler la découverte du Sultanat d’Oman avec celle de l’île de Zanzibar, se félicite Mme Rania Khodr, directrice de l’Office de Tourisme du Sultanat d’Oman en France, en Suisse romande et en Italie. Ce combiné est non seulement complémentaire d’un point de vue touristique mais il est surtout légitime historiquement ».

 

Un détail peu connu de l’histoire du Sultanat d’Oman est en effet d’avoir été à la tête d’un véritable empire colonial entre le XIVème et le milieu du XIXème siècle, avec des comptoirs sur les côtes indiennes et Est africaines, dont l’île de Zanzibar où les marchands omanais débarquèrent en 1668. De 1832 à 1856, le Sultan d’Oman créa même une deuxième capitale à Zanzibar où il installa 1 de ses fils. Il reste aujourd’hui de cette longue histoire commune de nombreux témoignages à Oman comme à Stone Town, principale ville de Zanzibar classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Laure, notre spécialiste Afrique Australe, revient d’Oman  et a séjourné à de nombreuses reprises à Zanzibar, notre combiné Oman-Zanzibar sera en ligne très prochainement !


 

Mexique – Septembre 2011

* Mexique : Réserve de Celestun.

Située à 90 km à l’ouest de la ville de Merida, la réserve de Celestun est la zone principale d’alimentation des flamants roses et d’une grande quantité d’oiseaux aquatiques de la côte, résidents ou migrateurs . L’attrait principal réside à faire un tour en bateau afin d’observer les flamants et nager dans ses plages de sable blanc. Vous pourrez également déguster des plats à base de fruits de mer et profitez en famille ou avec des amis de ce fabuleux spectacle.

Anapia, propose la découverte de Celestun au départ de Merida en 3J/2 nuits.

 

 

 

* Expositions à Bayonne et à Paris en septembre.

– L’Argentine des Basques au Pôle d’archives de Bayonne, jusqu’au 18 septembre, entrée libre.

Cette exposition invite à traverser l’Atlantique pour découvrir les basques d’Argentine. Telle une chronique de voyage, elle raconte l’histoire de cette migration aux 19è et 20è siècles, des voiliers en partance pour Buenos-Aires jusqu’à l’avion du retour au pays. Au-delà de la grande histoire de l’émigration, cette exposition propose au public une rencontre avec ces hommes et ces femmes qui sont partis, dont certains sont revenus. Ces cousins Basques d’Amérique racontent avec émotion leur itinéraire, leur vie, leurs difficultés, leur joie et l’attachement indéfectible à leur culture.

Depuis 2005 elle a été présentée principalement dans le réseau des médiathèques du Département ainsi qu’à l’Euskal Etxea de Paris.

En plus des témoignages oraux, des lettres ou des objets initialement présents dans cette exposition, le visiteur pourra désormais compter sur une vingtaine de documents d’archives qui viendront apporter un nouvel éclairage sur les 4 thèmes traités par l’exposition :

 

• Le départ – l’appel de l’Argentine

• Le départ – la traversée

• L’Argentine au quotidien (1830-1930)

• Voyage dans l’Argentine d’aujourd’hui

 

 

 

 

Anapia, propose aux voyageurs du pays basque la visite de la Casa de la cultura Vasca à Buenos Aires, Eusko Kultur Etxea.

 

* Maya, de l’aube au crépuscule, collections nationales du Guatemala, au Musée du Quai Branly à Paris, jusqu’au 2 octobre, 8,5 eur l’entrée.

 

A travers 150 pièces exceptionnelles qui, pour la plupart, ne sont jamais sorties de leur pays d’origine, l’exposition propose de découvrir les Mayas du Guatemala, l’une des trois civilisations qui ont marqué l’histoire de l’Amérique précolombienne.

Dans une volonté de valorisation de la sauvegarde du patrimoine national du Guatemala, l’exposition met en avant les dernières grandes découvertes archéologiques sur plusieurs sites récemment étudiés – notamment El Mirador qui figure en tête de la liste des 5 sites sélectionnés en vue d’une nomination au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ces dernières recherches permettent de présenter aujourd’hui une conception plus large et plus complexe de la civilisation maya, en décrivant la grande variété et l’évolution de son organisation sociale, de ses formes architecturales et de ses styles artistiques. Céramiques peintes, stèles, pierres fines taillées, éléments funéraires, vestiges architecturaux, ornements…, présentés selon un parcours chronologique, offrent un panorama complet de la culture maya du Guatemala, son développement, son apogée et son déclin.

L’exposition propose également un portrait actuel de cette civilisation en présentant les coutumes, rituels et richesses de la culture maya contemporaine.
L’exposition intègre dans son parcours des éléments tactiles – reproductions d’éléments architecturaux et d’objets à destination du public non-voyant et/ou malvoyant.

Anapia vous propose les visites des sites mayas au Guatemala, au Honduras et au Yucatan de Tikal,Copan et d’autres moins connus tels que Acanceh,Ek-Balam,Ceibal, Yaxcha et Quirigua en séjournant dans des haciendas ou lodges .

 

 

 

* ETATS UNIS :

– Louisiane, découverte de sa gastronomie aves les Lousiane culinary trails.

La Louisiane propose désormais 7 itinéraires permettant de découvrir l’état de façon originale sur le thème culinaire. Les étapes sont des suggestions de restaurants, des fabriques de produits locaux et la découverte de nombreuses spécialités locales.
L’itinéraire Creole Fusion met l’accent sur les spécialités de New Orleans. Emprunter cet itinéraire vous fera découvrir les Banana Fosters et les fameux French beignets.
L’itinéraire Bayou Bounty conduit en plein cœur du pays Cajun. Au programme, visite de l’usine de Tabasco, un produit 100% louisianais, et la découverte des écrevisses à l’étouffée ou du bread pudding.
Le Seafood Fusion propose des dégustations de fruits de mer aux abords du Golfe du Mexique.
L’itinéraire Capital Cuisine fait découvrir Bâton Rouge et ses nombreux restaurants, mais également les restaurants gourmet des Plantations de Nottoway et de Houmas House.
Enfin, le Red River Riches parcourt le nord-ouest de la Louisiane avec la découverte de la « meat pie », tourte de viande de la région de Natchitoches.

Anapia vous propose un de ces itinéraires en séjournant dans les plantations et en famille à Houma.

 

 

En Floride, Fort Myers, Sanibel et son archipel, en été comme en hiver !

La région de Fort Myers, Sanibel et son archipel compte plusieurs zones distinctes dont : les îles de Sanibel et de Captiva, Fort Myers Beach, Fort Myers, Bonita Springs & Estero, Cape Coral, Pine Island, Boca Grande & Outer Islands, North Fort Myers et Lehigh Acres. Chacune de ces zones est dotée de sa propre personnalité et d’attractions exclusives.

Loin des gratte-ciel des grandes villes, cette destination est un havre de paix. Bien que mieux connue pour ses plages magnifiques, ses îles et sa nature préservée, cette région possède une vingtaine de parcs et de jardins botaniques, de maisons historiques, de musées, de théâtres et de galeries.

Chaque saison a son charme et ses spécificités dans le Lee County !
Le festival Taste of the Town, qui sera célébré le 6 novembre prochain, est très attendu par les gourmets. Plus de 40 restaurants de la région se réuniront au Centenial Park le long de la rivière Caloosahachee, pour une dégustation de spécialités préparées par les chefs de la ville.
Le Calusa Blueway Paddling Festival (3 au 11 novembre) attirera, quant à lui, les aficionados de la rame et de la nature pour des compétitions de canoë kayak, tournois de pêche, séminaires, visites archéologiques guidées, etc.
Et pour se mettre dans l’ambiance des fêtes de fin d’année, le Edison & Ford Holiday Nights (2 au 31 décembre) transportera les visiteurs au Edison & Ford Winter Estates, métamorphosé en domaine féérique pour l’occasion. A cela s’ajoute une exposition d’artistes de la région dans le « Edison Caretaker’s House », maisonnette rénovée de style ‘cracker’ où, du temps d’Edison, l’on rangeait les machines agricoles.

 

 

 

 

 

 

 

Anapia, vous propose un séjour à Sanibel de 8J/7 nuits, nous consulter.

 

 

Pérou – Août 2011

Pérou et sa gastronomie…

Le prestigieux magazine Condé Nast Traveler se soumet à la gastronomie périvienne. Sept pages de son édition du mois de juillet sont dédiées à faire ressortir les bontés de la cuisine péruvienne. L’article, appelé«A World of Food», entreprend un voyage depuis Mancora (au nord) jusqu’à Tacna (au sud), depuis Lima jusqu’à Cusco et Arequipa. Le festin péruvien est décrit à travers leur principaux ingrédients, plats et lieux de dégustation, non seulement au Pérou mais aussi dans des villes telles que Los Angeles, New York ou San Francisco.

La cuisine péruvienne est considérée comme l’une des meilleures au monde avec les cuisines française et chinoise. Avec la nouvelle cuisine ou “cocina novoandina“, le Pérou ouvre son patrimoine gastronomique fait à la fois de modernité et d’ingrédients traditionnels grâce à la créativité de célèbres chefs tels que Gaston Acurio.

L’avocat Hass du Pérou jouit d’une grande réputation à travers le monde. Il est considéré comme l’un des meilleurs grâce aux conditions de culture idéales qu’offre ce pays. Rien de surprenant si la gastronomie péruvienne fait des merveilles grâce à ce fabuleux ingrédient local.

Anapia vous donnera son carnet d’adresses de restaurants testés pour vous !

Cambodge spirituel….

Il s’agit d’un nouveau circuit conçu pour tous les voyageurs qui souhaitent découvrir le côté spirituel du royaume et en apprendre davantage sur le style de vie d’un peuple principalement bouddhiste ; le tour de 6 jours et 5 nuits commence à Pnom Penh, où vous visiterez un sanctuaire bouddhiste très populaire et assisterez à l’aumône et aux prières quotidiennes. Une séance de méditation avec les moines dans le temple le plus ancien de la ville vous délassera et un entretien avec une diseuse de bonne aventure sur la montagne de Oudong vous permettra de savoir ce que vous réserve l’avenir. Explorez la campagne paisible de Battambang avant de rejoindre Siem reap en bateau; pour terminer votre voyage une cérémonie de bénédiction privée à Angkor ainsi qu’un dîner khmer authentique seront l’occasion de vivre d’autres expériences spirituelles.

Anapia propose ce module également en Birmanie, nous consulter .

Anapia vous conseille en voyage…

* Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sépulveda, chilien.

Antonio José Bolivar Proano est le seul à pouvoir chasser le félin tueur d’hommes. Il connaît la forêt amazonienne, il respecte les animaux qui la peuplent, il a vécu avec les Indiens Shuars et il accepte le duel avec le fauve. Mais Antonio José Bolivara découvert sur le tard l’antidote redoutable venin de la vieillesse : il sait lire, et il a une passion pour les romans qui parlent de l’amour, le vrai, celui qui fait souffrir.

Partagé entre la chasse et sa passion pour les romans, le vieux nous entraîne dans ce livre au style naïf et plein de charme dont le souvenir ne nous quitte plus.

Prix France Culture étranger 1992 et Prix Relais H du roman d’évasion 1992.

 

 

* Le paradis un peu plus loin, de Mario Vargas Llosa, péruvien.

 

 

Le 7 avril 1803 naît à Paris la militante féministe et ouvriériste Flora Tristan, fille d’un officier péruvien au service du Roi d’Espagne et d’une bourgeoise parisienne. Un siècle plus tard, le 8 mai 1903, son petit-fils, Paul Gauguin, meurt seul et presque aveugle dans sa case des îles Marquises. Le curieux rapport entre les deux dates, tout comme les liens de parenté entre le peintre et l’activiste politique, ne sont ici que le point de départ d’un récit qui met en scène leurs vies parallèles et leur destin commun.

Sous la plume de Mario Vargas Llosa, Flora Tristan et Paul Gauguin deviennent Flora et Paul – Florita l’Andalouse et Koké le Maori -, deux êtres libertaires, passionnés et profondément humains, mais hantés par une quête de l’absolu qui leur donne une dimension tragique. Ils iront jusqu’au bout de leurs rêves et ils paieront cher leur audace.

Pourtant, leur chute semble aussi admirable que leur envol, car elle est porteuse d’espoir. Ce roman nous dit que le paradis qu’ils cherchaient se trouve toujours un peu plus loin, mais il le fait dans une langue qui nous le rend très proche : celle des grandes utopies politiques et artistiques qui ont marqué les temps modernes.

* Diego et Frida, de Jean Marie Gustave le Clézio

 

Lorsque Frida annonce son intention d’épouser Diego Rivera, son père a ce commentaire acide : « Ce seront les noces d’un éléphant et d’une colombe. » Tout le monde reçoit avec scepticisme la nouvelle du mariage de cette fille turbulente mais de santé fragile avec le  » génie  » des muralistes mexicains, qui a le double de son âge, le triple de son poids, une réputation d’ « ogre » et de séducteur, ce communiste athée qui ose peindre à la gloire des Indiens des fresques où il incite les ouvriers à prendre machettes et fusils pour jeter à bas la trinité démoniaque du Mexique – le prêtre, le bourgeois, l’homme de loi.
Diego et Frida raconte l’histoire d’un couple hors du commun. Histoire de leur rencontre, le passé chargé de Diego et l’expérience de la douleur et de la solitude pour Frida.
Leur foi dans la révolution, leur rencontre avec Trotski et Breton, l’aventure américaine et la surprenante fascination exercée par Henry Ford. Leur rôle enfin dans le renouvellement du monde de l’art.
Etrange histoire d’amour, qui se construit et s’exprime par la peinture, tandis que Diego et Frida poursuivent une œuvre à la fois dissemblable et complémentaire. L’art et la révolution sont les seuls points communs de ces deux êtres qui ont exploré toutes les formes de la déraison. Frida est, pour Diego, cette femme douée de magie entrevue chez sa nourrice indienne et, pour Frida, Diego est l’enfant tout-puissant que son ventre n’a pas pu porter. Ils forment donc un couple indestructible, mythique, aussi parfait et contradictoire que la dualité mexicaine originelle, Ometecuhtli et Omecihuatl.

* O-yone et ko-haru de Wenceslau de Moraes

Considéré par certains (Yasushi Inoué, Nicolas Bouvier) comme l’écrivain occidental qui a su approcher au plus près l’intime génie du Japon, le Portugais Wenceslau de Moraes (1854-1929), goûté dans le monde entier par tous les amateurs de littérature voyageuse, était resté jusqu’à ce jour quasi inconnu des lecteurs de langue française (à un remarquable livre près : Le Culte du thé. La Différence. 1998).

Trente années durant, ce solitaire épris de belles passantes (exilé volontaire à Kôbé. il épouse une Japonaise) s’appliquera à dresser la carte du Tendre de l’empire du Soleil-Levant, au fil de subtiles chroniques qu’il destinait aux journaux de Lisbonne.
Les seize récits ici rassemblés, pour l’essentiel composés vers la fin de la vie de l’écrivain. conjuguent comme à mi-voix humour blessé et nostalgie.

Morues s’intéresse à tout : aux femmes bien sûr, aux paysages, aux scènes de la rue. aux saisons qui nous parlent du temps qui passe… Sous le sourire filtre la tristesse d’un vieil homme solitaire. qui arpente les cimetières aux côtés des fantômes de ses défuntes O-Yoné et Ko-Haru-des fantômes qui se métamorphosent en lucioles lorsqu’ils en ont le loisir… – et qui appelle de ses voeux le jour béni où il s’allongera enfin auprès d’elles.
Le résultat : un cocktail à doses finement équilibrées – moitié saudade lusitanienne, moitié zen de pure essence nippone. Yasushi Inoué affirmait que la lecture des oeuvres complètes de Mornes était à ses yeux un  » devoir  » pour tout lecteur (japonais notamment). Ajoutons que c’est aussi un plaisir – et de la rare espèce.

 

Macchu Picchu – Juillet 2011

* Macchu Picchu, 100 ans déjà !

Hiram Bingham, explorateur américain est arrivé le 24 juillet 1911, guidé par des paysans de la région, sur le site de Machu Picchu ; d’après sa petite fille, Abigail Bingham Endicott, ce fut la plus belle découverte de sa vie. La traversée de cette zone de forêts et de montagnes, ne fut pas sans risques, mais il a été toujours soutenu par la population de la région, qui lui fournissait même l’eau, déclara-t-elle.

Les activités commenceront le 06 juillet avec une série de très belles cérémonies, et le 07 juillet un hommage à Machupicchu sera rendu. Il y aura un spectacle dans la journée où les Quatre Suyos (les régions de l’empire Inca) arriveront à la citadelle pour rendre hommage à l’Inca. L’après-midi, il y aura un autre spectacle sans la lumière du jour : un jeu de lumières et de son qui permettrai «de cacher» la citadelle et de la voir telle qu’elle était auparavant. À continuation, la citadelle est levée, habitée, elle disparaît pour réapparaître après. Ceci se fera grâce à l’appui de la Symphonie de Cusco et quelques musiciens de la Symphonie de Lima.

D’autres manifestations sont proposées autour de cette découverte; expositions de photos de l’époque, concerts ..et un excellent reportage du New York Times à propos du “camino inca” a été fait pour l’occasion; 2500 visiteurs par jour visitent la citadelle, et près de 3000 sont attendus ce 7 juillet pour la journée centrale des festivités.

Macchu Picchu 100 ans

Anapia vous propose le trek Camino Inca et bien d’autres : Choquequirao en 5 jours, Trek de Lares à Macchu Picchu, et toujours avec des rencontres avec les familles dans la vallée sacrée.

 

* Nicaragua, la cathédrale de Leon au Nicaragua a été classée comme Patrimoine de l´Humanité

L’Unesco a inclus la cathédrale de Leon, au Nicaragua dans la liste de lieux Patrimoine de l’Humanité. Elle est un mélange d’art néoclassique et baroque, fameuse entre autres à cause des 2 sculptures en forme de lion qui « protègent » le lieu. Elle a une grande importance dans le pays car il s’agit du premier siège de l’église catholique dans le pays; construite dans la ville de Leon pendant 113 ans, ses travaux furent achevés en 1860.


Anapia a mis au point 2 nouveaux circuits; Karine a déniché pour vous une île insolite ; l’île privée de Zopango, chez Mauro et Roselyne, où vous serez accueillis en ami, elle a également testé un bel hôtel de charme à Granada , hôtel la Gran Francia, n’hésitez pas à lui écrire afin d’élaborer votre prochain voyage : karine@anapiavoyages.fr.

* Equateur : les baleines à bosse sont arrivées

Puerto Lopez profite déjà de l’observation des baleines à bosse qui se regroupent annuellement de juillet à septembre. Les baleines à bosse ont commencé à arriver il y a deux semaines pour mettre bas leurs petits et s’accoupler; Peyo, notre naturaliste préféré, sera en repérage pour Anapia, pendant deux semaines fin juillet et il prépare un nouveau circuit nature pour la rentrée avec des observations à Isla de la Plata, Mindo et Galapagos; sans oublier les rencontres avec les communautés près d’Otavalo et à Misahualli, n’hésitez pas à le consulter pour vos demandes de voyage nature : peyo@anapiavoyages.fr

 

 

* Le Canada à vélo en famille

Une ancienne voie ferrée abandonnée du Québec transformée en parc linéaire pour une aventure à vélo de 230 km.

La transition entre plat et plaisir s’effectue dès le départ à Saint-Jérôme, dans un wagon de queue et magasin de vélos tendance, situé à 45 km au nord de Montréal, au Québec, et se poursuit tout le long de rivières couleur thé jusqu’à Mont-Laurier. Il s’agit bien du parcours hyper facile sur gravier broyé, ici, plat ne rime pas avec ennuyeux.

L’aventure à vélo s’accompagne de la découverte des gares décorées de jolis pots de fleurs et renfermant de nombreuses histoires – comme celle de la gare de Labelle, qui regorge de lettres abîmées et de photos jaunies du père Antoine Labelle, curé catholique fougueux qui a lancé l’industrie du bois de sciage dans une région jusque-là peu peuplée par les francophones.

Inutile de s’encombrer de sacoches ou d’équipement de camping – le chemin est parsemé de gîtes abordables et de cafés bon marché qui ne feront que chatouiller le porte-monnaie des plus grippe-sous d’entre nous.

Lorsque vous envisagerez de vous lancer dans cette aventure à vélo en famille, pensez seulement au « bonheur parfait » – point d’émanations de carburant, de circulation, de bruit, mais du temps à profusion! Du temps pour parler en pédalant en famille, côte à côte, sur des tronçons ruraux à l’ambiance particulière, comme la partie entre La Macaza et Nominingue. Et du temps pour avaler des bols entiers de poutine.

Guylaine, vous propose ce parcours original au Québec, n’hésitez pas à lui écrire : guylaine@anapiavoyages.fr

 


Etats Unis – Avril 2011

Les Etat-Unis

  • Les Etats-Unis – Nouvelle Orléans…

La Nouvelle Orléans bat des records de fréquentation depuis janvier 2011.

Aux USA, un an après la marée noire qui a touché les côtes de Louisiane le 20 avril 2010, l’impact sur l’activité touristique de la Louisiane s’est fait peu ressentir.Le tourisme a même battu tous les records depuis l’ouragan Katrina avec 8,3 millions de visiteurs à La Nouvelle Orléans en 2010, soit une augmentation de 10,7% par rapport à 2009 et une fréquentation qui dépasse pour la première fois 8 millions de touristes depuis2005.

Les dépenses des visiteurs ont engendré 5,3 milliards de dollars, un record jamais atteint dans l’histoire de la ville avec une moyenne de 142 dollars par jour par visiteur.

Aux USA, les visiteurs américains et étrangers ont dépensé 9,3 milliards de dollars en Louisiane en 2010.

Selon Stephen Perry, Président du New Orleans Convention & Visitors Bureau : « Ce qui arrive à La Nouvelle-Orléans n’est pas seulement profitable à la ville mais à l’ensemble de l’Etat de la Louisiane. Le tourisme est le 7ème employeur en Louisiane (70 000 salariés travaillent dans l’industrie touristique rien qu’à La Nouvelle-Orléans). Le tourisme est la seule industrie qui génère un tel retour sur investissement. Pour chaque dollar dépensé en marketing et en promotion pour la Louisiane, cela rapporte 17 dollars à l’État. »

La Nouvelle-Orléans ne souhaite pas en rester là et espère battre un nouveau record en 2011. Plus d’1 million de visiteurs sont venus célébrer cette année le Carnaval de Mardi Gras et le festival de Jazz ouvre ses portes ce week-end. Avec des artistes tels que Bon Jovi, Cindy Lauper, The Neville Brothers, cette 42ème édition s’attend à voir affluer plus de 500,000 visiteurs.

Le marché français est également en constante augmentation en Louisiane. En 2010, ils étaient 88,000 à venir visiter l’état le plus francophone des USA !

Anapia vous propose un autotour de 11 Jours/10 nuits en combinant un séjour de 4 nuits pendant le festival et 6 nuits en plantations et BB chez une famille cajun à Houma, à partir de 2400 eur/pers, vols et location de voiture inclus.

Nouvelle Orléaans avril 2011_PhotoRedukto

  • INDE, Kérala …

Si le premier pas que vous faites n’est pas bon, alors tout votre voyage ira de travers. L’accent doit être mis sur l’idée de  » commencement « . Un bon commencement est essentiel, car le commencement est la base sur laquelle tout ce qui vient après repose. La culture indienne, peut-être plus que toute autre, souligne l’importance de commencer les choses correctement. La position des étoiles et des planètes est prise en compte pour assurer des commencements propices, des homas (rituels avec offrande au feu) sont exécutés et des stotrams (textes de louanges) sont chantés au Seigneur Ganesha afin d’enlever des obstacles potentiels avant le début de n’importe quelle entreprise. Des prières à Dieu sont toujours offertes. Même en étudiant les Upanishads, qui déclarent que la seule vraie puissance est notre propre Soi, des mantras de shanti (paix) sont chantés avant de commencer chaque session d’étude.

Au Kerala, le début du zodiaque de la Nouvelle année ( avril-mai) quand le soleil entre dans le Bélier sidéral, Ashwini nakshatra – est célébré en tant que Vishu. Il est dit que la première image que quelqu’un voit le matin de Vishu est une indication de ce que sera l’année à venir. Par conséquent le jour de Vishu, chacun fait un effort afin de s’assurer que la première vision du jour soit une image de bonne augure – la  » Vishukkani « .

Tandis que le festival s’appelle « Vishu » seulement au Kerala, à travers l’Inde des festivals partageant le même esprit – tels qu’Ugadhi dans l’Andhra Pradesh et dans le Karnataka, Gudi Padwa dans le Maharashtra, Bihu dans l’Assam et Baisakhi au Pendjab – sont célébrés autour de la même période de l’année.

P5310146_PhotoRedukto

Anapia, vous fait voyager pendant 2′ à travers cette vidéo….. Kérala, votre prochaine destination ?

 

  • PEROU, nouvelles routes textiles...

La Route Textile de Cusco. Trois routes de base ont été créées pour connaître les différents textiles de chaque région.

La première route est Cusco – Chinchero – Ollantaytambo – Huilloc – Patacancha (115km). Le premier arrêt est Chinchero, les dessins utilisés dans la région reflètent l’identité de chaque village, ils touchent à l’univers et sa nature cyclique. Quand on arrive à Ollantaytambo, l’on continue à monter jusqu’à Huilloc et Patacancha, où la tradition textile est millénaire, l’on dit que les femmes tissent toute la journée.

La deuxième route est Calca – Amparaes – Lares – Calca (154km), l’une des plus belles routes dû au fait qu’une bonne partie de celle-ci se trouve dans la haute forêt de la montagne. Pour arriver à Lares, il faut passer par les bains de Machacancha, les villages d’Accha Alta, Totora et d’Amparaes. Dans cette région, les femmes commencent à tisser en bas âge et ont l’habitude de se réunir dans les places pour tisser. Il y a aussi des ruines archéologiques et des églises coloniales à découvrir. À Pitumarca, non seulement tissent les femmes mais les hommes aussi, et les lundis, tout le village, y compris les personnes âgées et les enfants, se réuni pour tisser, broder et aider à élaborer les pièces.

Chinchero_25

La troisième route est comprise entre Cusco – Pisac et Chahuaytire. À Pisac, nous vous recommandons de changer la place principale pour une promenade entre les ruelles aux alentours et de demander où se trouvent les maisons des «maestros», vous y arriverez toujours. À 45 minutes de Pisac se trouve le village de Chahuaytire, où les paysans ont repris leurs costumes ancestraux. Ici l’on trouve les couvertures, les jupes et les costumes les plus coloriés et vifs, et les mieux tissés.

Anapia peut intégrer ces visites dans vos parcours au Pérou.

  • JORDANIE, 2 concours de dessins...

Il s’agit d’un concours de dessin pour les enfants de 8 à 13 ans « Dessine-moi Pétra ou le désert du Wadi Rum », un voyage pour 4 personnes en Jordanie est à gagner. Vous pouvez inviter tous les enfants à adresser des dessins.

Le 2ème , il s’agit d’un concours de photo initié par le Jordan Tourism Board « Arrêt sur image de la Jordanie ». Il est ouvert à tous les photographes en herbe ou avertis afin de nous proposer des clichés de la Jordanie.

P1000553

A vos crayons ou à vos appareils, parlez-en autour de vous !

  • LA BARBADE en sous marin…

Partez à la découverte des trésors de la vie marine à bord de l’Atlantis Submarine, ce sous-marin moderne et climatisé qui vous transportera au cœur de l’océan, par 45 mètres de profondeur, pour un voyage d’exception sous la surface de la mer. A travers les hublots, vous pourrez admirer le ballet des poissons tropicaux et la beauté des coraux multicolores qui peuplent la mer des Caraïbes. Une attraction fascinante à ne pas manquer !

Excursion à intégrer dans votre séjour .

BarbadosSub_PhotoRedukto

  • MONT RUSMORE, la petite histoire pour une grande histoire, Dakota du sud, Etats-Unis

Savez-vous comment a été fait le choix des quatre présidents du Mont Rushmore dans les Black Hills du Dakota du Sud en 1924, date de lancement des travaux ? George Washington parce que ce fut le premier Président et qu’il a conduit son pays à l’indépendance en prenant les armes contre l’Angleterre ; Thomas Jefferson (3ème Président) parce qu’il est l’auteur de la Déclaration de l’Indépendance ; Théodore Roosevelt (26ème Président) parce qu’il a su mener son pays quand celui-ci est entré dans le XXème siècle et devenait une puissance économique ; et pour finir Abraham Lincoln (16ème Président) parce qu’il a su maintenir l’intégrité du pays pendant la guerre civile qui ravagea le pays et qu’il est à l’origine de l’abolition de l’esclavage.
Maintenant que vous connaissez un petit bout de l’histoire, venez admirer cette extraordinaire sculpture située dans les superbes Black Hills !

A combiner avec les Badlands National Park, paysage typique du grand désert américain, où existe une faune très riche composée de bisons, antilopes et chiens de prairie , à tester le Cedar Pass lodge, délicieusement rustique,où vous êtes vraiment à l’écart de la civilisation. Il n’y a pas de télé et pas de réseau pour le téléphone portable dans des cabanes au pied du parc ; itinéraire « hors sentiers battus » composé par Anapia avec le Wyoming

  • Le SRI- LANKA fait son entrée dans le beau monde des Relais & Châteaux

Créé en 1954, le groupe Relais & Châteaux rassemblait à l’origine 8 hôtels établis sur la Route Nationale 7 entre Paris et Nice, partageant les mêmes valeurs et se faisant connaître sous le nom de « Route du Bonheur ». Aujourd’hui, ce classement a considérablement élargi ses frontières et est considéré comme une véritable référence dans l’hôtellerie de luxe à travers le monde. Fin 2010, le groupe a accueilli 36 nouveaux établissements parmi son palmarès, à la suite d’une sélection drastique de 100 établissements. Parmi ces nouveaux arrivants, Sri Lanka fait une entrée remarquée grâce au Ceylon Tea Trail, situé à 2000 mètres d’altitude dans la région des plantations de thé, et offrant la possibilité de séjourner dans l’un des 4 luxueux bungalows de planteurs. Grâce à des prestations irréprochables, un confort et une localisation idéale en plein cœur des plantations de thé Dilmah, ce complexe a décroché ce titre hautement mérité.

Anapia vous propose cette halte d’exception dans votre circuit voyages de noces au Sri-Lanka

sri-lanka-tea-trails-hotel_PhotoRedukto

  • INKATERRA la Casona à Cuzco, Pérou; une maison coloniale d’exception !

Le magazine Condé Nasté Travellerdu Royaume Uni a choisi l’hôtel Inkaterra la Casona, comme l’un des trois meilleurs hôtels du monde dans la catégorie Ambiance et Dessin des Amériques et les Caraïbes.

Les 11suites de l’hôtel ont reçu un cachet bleu et la salle à manger, une mention spéciale pour la qualité de la nourriture offerte aux clients et la richesse de l’ambiance.

Anapia vous le propose dans un itinéraire d’exception.

857_PhotoRedukto

Recevoir les news
Paiement en ligne