Tél. : 04 42 54 21 52
Port. : 06 88 62 62 66
Contactez-nous
Récits de voyages
News

Macau, entre Orient et Occident

Macau – A Ma Gao

Carte interactive de MacauMacau, ou comme l’appelait les premiers habitants de cette péninsule « A Ma Gao » qui signifie la Baie d’A-Ma, en l’honneur de la déesse des marins A-Ma, est une terre propice à la mixité des cultures et des civilisations.

Lorsque le commerce international prit un essor considérable, les explorateurs de la Vieille Europe partirent à la découverte de terres inconnues afin d’y établir des ports de commerce. Macau est idéalement située à l’embouchure de la Rivière des Perles dans la région de Canton. En 1553, les portugais accostèrent sur cette péninsule et décidèrent de s’y installer dans le but de faire du commerce avec la Chine.

Pendant près de 400 ans, Macau était un territoire portugais. En 1999, le Portugal rétrocède Macau à la République Populaire de Chine mais conserve un statut particulier pendant 50 ans.

Tout comme sa voisine Hong Kong, Macau est régie selon le principe « un pays, deux systèmes ». Macau conserve une grande autonomie législative, exécutive et judiciaire bien que sous le contrôle du gouvernement central. Macau possède des frontières, une monnaie, une culture et une identité qui lui sont propres.

Le Centre Historique de Macau, témoin de ce passé unique

Le Centre Historique de Macau, qui compte une vingtaine de monuments, a été classé par l’UNESCO au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2005.
Le paysage de Macau est unique en son genre : les églises chrétiennes de style baroque y côtoient les temples taoïstes, et des maisons traditionnelles chinoises sont construites dans des quartiers portugais.
Ruines de l’Eglise Saint Paul

Parmi les monuments les plus emblématiques du Centre Historique de Macau, les Ruines de l’Eglise Saint Paul, dont il ne reste plus que la façade. En 1835, un incendie détruit entièrement l’église datant de 1602, ne laissant que la façade en pierre.

Eglise baroque de Sainte DominiqueEn redescendant vers le centre de Macau, Senado Square, les visiteurs ne pourront pas manquer de remarquer que les pavés de marbre au sol sont une réplique exacte de ceux qui recouvrent les trottoirs de la ville de Lisbonne.
Avant d’arriver sur la place du Sénat, l’Eglise baroque de Sainte Dominique et sa couleur jaune vif s’imposent.

Temple d’A-MAEn plus des nombreuses églises et autres établissements religieux installés par les portugais chrétiens, on compte à Macau de nombreux temples chinois dédiés à plusieurs divinités. Le plus majestueux est le temple d’A-MA. Ce temple qui fut la première vision des portugais lorsqu’ils arrivèrent à Macau, est un temple dédié à la déesse A-Ma, protectrice des marins. Macau était un port de pêche florissant du XVIIème au XXème siècle. Ce temple est encore en activité et les visiteurs peuvent y découvrir les différents rituels associés à la prière des divinités locales.

Musée des Maisons de TaipaPour se rendre sur l’île de Taipa, au sud de la péninsule de Macau, il faut emprunter l’un des trois ponts qui la relient à la péninsule. Un peu plus éloignée des attractions touristiques de la péninsule, Taipa est une île résidentielle. A ne pas manquer, le Musée des Maisons de Taipa : ce sont cinq maisons de style portugais, construites au début du XXème siècle, qui ont été rachetées par le gouvernement.
A l’intérieur, plusieurs expositions et mises en scène révèlent la vie quotidienne des habitants de Macau de la première partie du XXème siècle. Les visiteurs peuvent ensuite se diriger vers l’église Notre Dame de Carmel, située en hauteur, puis marcher vers le village de Taipa.

La gastronomie : portugaise, chinoise ou macanaise ?

D’un point de vue historique et architectural, Macau est un terrain propice à la mixité culturelle. De ce mélange des cultures occidentales et orientales, est née la culture macanaise, que l’on retrouve dans la gastronomie, unique au monde.
Gastronomie

Avant leur arrivée à Macau, les portugais ont fait escale en Afrique et en Inde, et ont embarqué sur leurs navires des épices et condiments de ces régions en plus des produits du Portugal. En arrivant à Macau et en s’y installant, au fur et à mesure des voyages, les macanais ont intégré ces épices et ingrédients dans la cuisine de tous les jours.

Poulet africain, le min chi ou encore le crabe farci. Le poulet africain se cuisine à base de poulet, lait de coco, piment rouge, paprika et gingembre. Le min chi est un plat d’inspiration plus asiatique, à base de riz, mélange de bœuf et porc haché mijoté avec de l’ail et de la sauce soja.

A tester également à Macau, typiques de la région de Canton : les Dim Sum, petites bouchées vapeur, que les locaux dégustent avec du thé aux alentours de 17 heures ou pour le déjeuner.

Anapia, vous propose un séjour de charme à Macao, à la Pousada de Mong Ha, un des rares hôtels de  petite taille ( 20 chambres)  et de plus sans casino intégré; 

Vol Paris-Hong Kong, direct avec Cathay Pacific ; nous consulter .

Pousada de Mong Ha, Macau

Pousada de Mong Ha, Macau

N’hésitez pas à nous demander un rendez-vous par téléphone ou en région aixoise, Lyon, pays basque

afin de préparer avec vous le voyage cousu main : sylvia@anapiavoyages.fr

Recevoir les news
Paiement en ligne