Sélectionner une page

Pérou – Août 2011

Pérou et sa gastronomie…

Le prestigieux magazine Condé Nast Traveler se soumet à la gastronomie périvienne. Sept pages de son édition du mois de juillet sont dédiées à faire ressortir les bontés de la cuisine péruvienne. L’article, appelé«A World of Food», entreprend un voyage depuis Mancora (au nord) jusqu’à Tacna (au sud), depuis Lima jusqu’à Cusco et Arequipa. Le festin péruvien est décrit à travers leur principaux ingrédients, plats et lieux de dégustation, non seulement au Pérou mais aussi dans des villes telles que Los Angeles, New York ou San Francisco.

La cuisine péruvienne est considérée comme l’une des meilleures au monde avec les cuisines française et chinoise. Avec la nouvelle cuisine ou “cocina novoandina“, le Pérou ouvre son patrimoine gastronomique fait à la fois de modernité et d’ingrédients traditionnels grâce à la créativité de célèbres chefs tels que Gaston Acurio.

L’avocat Hass du Pérou jouit d’une grande réputation à travers le monde. Il est considéré comme l’un des meilleurs grâce aux conditions de culture idéales qu’offre ce pays. Rien de surprenant si la gastronomie péruvienne fait des merveilles grâce à ce fabuleux ingrédient local.

Anapia vous donnera son carnet d’adresses de restaurants testés pour vous !

Cambodge spirituel….

Il s’agit d’un nouveau circuit conçu pour tous les voyageurs qui souhaitent découvrir le côté spirituel du royaume et en apprendre davantage sur le style de vie d’un peuple principalement bouddhiste ; le tour de 6 jours et 5 nuits commence à Pnom Penh, où vous visiterez un sanctuaire bouddhiste très populaire et assisterez à l’aumône et aux prières quotidiennes. Une séance de méditation avec les moines dans le temple le plus ancien de la ville vous délassera et un entretien avec une diseuse de bonne aventure sur la montagne de Oudong vous permettra de savoir ce que vous réserve l’avenir. Explorez la campagne paisible de Battambang avant de rejoindre Siem reap en bateau; pour terminer votre voyage une cérémonie de bénédiction privée à Angkor ainsi qu’un dîner khmer authentique seront l’occasion de vivre d’autres expériences spirituelles.

Anapia propose ce module également en Birmanie, nous consulter .

Anapia vous conseille en voyage…

* Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sépulveda, chilien.

Antonio José Bolivar Proano est le seul à pouvoir chasser le félin tueur d’hommes. Il connaît la forêt amazonienne, il respecte les animaux qui la peuplent, il a vécu avec les Indiens Shuars et il accepte le duel avec le fauve. Mais Antonio José Bolivara découvert sur le tard l’antidote redoutable venin de la vieillesse : il sait lire, et il a une passion pour les romans qui parlent de l’amour, le vrai, celui qui fait souffrir.

Partagé entre la chasse et sa passion pour les romans, le vieux nous entraîne dans ce livre au style naïf et plein de charme dont le souvenir ne nous quitte plus.

Prix France Culture étranger 1992 et Prix Relais H du roman d’évasion 1992.

 

 

* Le paradis un peu plus loin, de Mario Vargas Llosa, péruvien.

 

 

Le 7 avril 1803 naît à Paris la militante féministe et ouvriériste Flora Tristan, fille d’un officier péruvien au service du Roi d’Espagne et d’une bourgeoise parisienne. Un siècle plus tard, le 8 mai 1903, son petit-fils, Paul Gauguin, meurt seul et presque aveugle dans sa case des îles Marquises. Le curieux rapport entre les deux dates, tout comme les liens de parenté entre le peintre et l’activiste politique, ne sont ici que le point de départ d’un récit qui met en scène leurs vies parallèles et leur destin commun.

Sous la plume de Mario Vargas Llosa, Flora Tristan et Paul Gauguin deviennent Flora et Paul – Florita l’Andalouse et Koké le Maori -, deux êtres libertaires, passionnés et profondément humains, mais hantés par une quête de l’absolu qui leur donne une dimension tragique. Ils iront jusqu’au bout de leurs rêves et ils paieront cher leur audace.

Pourtant, leur chute semble aussi admirable que leur envol, car elle est porteuse d’espoir. Ce roman nous dit que le paradis qu’ils cherchaient se trouve toujours un peu plus loin, mais il le fait dans une langue qui nous le rend très proche : celle des grandes utopies politiques et artistiques qui ont marqué les temps modernes.

* Diego et Frida, de Jean Marie Gustave le Clézio

 

Lorsque Frida annonce son intention d’épouser Diego Rivera, son père a ce commentaire acide : « Ce seront les noces d’un éléphant et d’une colombe. » Tout le monde reçoit avec scepticisme la nouvelle du mariage de cette fille turbulente mais de santé fragile avec le  » génie  » des muralistes mexicains, qui a le double de son âge, le triple de son poids, une réputation d’ « ogre » et de séducteur, ce communiste athée qui ose peindre à la gloire des Indiens des fresques où il incite les ouvriers à prendre machettes et fusils pour jeter à bas la trinité démoniaque du Mexique – le prêtre, le bourgeois, l’homme de loi.
Diego et Frida raconte l’histoire d’un couple hors du commun. Histoire de leur rencontre, le passé chargé de Diego et l’expérience de la douleur et de la solitude pour Frida.
Leur foi dans la révolution, leur rencontre avec Trotski et Breton, l’aventure américaine et la surprenante fascination exercée par Henry Ford. Leur rôle enfin dans le renouvellement du monde de l’art.
Etrange histoire d’amour, qui se construit et s’exprime par la peinture, tandis que Diego et Frida poursuivent une œuvre à la fois dissemblable et complémentaire. L’art et la révolution sont les seuls points communs de ces deux êtres qui ont exploré toutes les formes de la déraison. Frida est, pour Diego, cette femme douée de magie entrevue chez sa nourrice indienne et, pour Frida, Diego est l’enfant tout-puissant que son ventre n’a pas pu porter. Ils forment donc un couple indestructible, mythique, aussi parfait et contradictoire que la dualité mexicaine originelle, Ometecuhtli et Omecihuatl.

* O-yone et ko-haru de Wenceslau de Moraes

Considéré par certains (Yasushi Inoué, Nicolas Bouvier) comme l’écrivain occidental qui a su approcher au plus près l’intime génie du Japon, le Portugais Wenceslau de Moraes (1854-1929), goûté dans le monde entier par tous les amateurs de littérature voyageuse, était resté jusqu’à ce jour quasi inconnu des lecteurs de langue française (à un remarquable livre près : Le Culte du thé. La Différence. 1998).

Trente années durant, ce solitaire épris de belles passantes (exilé volontaire à Kôbé. il épouse une Japonaise) s’appliquera à dresser la carte du Tendre de l’empire du Soleil-Levant, au fil de subtiles chroniques qu’il destinait aux journaux de Lisbonne.
Les seize récits ici rassemblés, pour l’essentiel composés vers la fin de la vie de l’écrivain. conjuguent comme à mi-voix humour blessé et nostalgie.

Morues s’intéresse à tout : aux femmes bien sûr, aux paysages, aux scènes de la rue. aux saisons qui nous parlent du temps qui passe… Sous le sourire filtre la tristesse d’un vieil homme solitaire. qui arpente les cimetières aux côtés des fantômes de ses défuntes O-Yoné et Ko-Haru-des fantômes qui se métamorphosent en lucioles lorsqu’ils en ont le loisir… – et qui appelle de ses voeux le jour béni où il s’allongera enfin auprès d’elles.
Le résultat : un cocktail à doses finement équilibrées – moitié saudade lusitanienne, moitié zen de pure essence nippone. Yasushi Inoué affirmait que la lecture des oeuvres complètes de Mornes était à ses yeux un  » devoir  » pour tout lecteur (japonais notamment). Ajoutons que c’est aussi un plaisir – et de la rare espèce.

 

News & Récits de voyage

News 2018- Les fjords norvégiens en hiver

News 2018- Les fjords norvégiens en hiver

Combiné Bergen / fjords norvégiens, en hiver, entre neige et eau bleue. Laure a quitté son Afrique pour d'autres safaris scandinaves. Vol direct Paris Bergen en mai prochain pour un grand dépaysement. +8

Retour de Namibie en famille Juillet 2017

Aurélie, Sylvain, Baptiste, Marilou et Roméo rentrent heureux de leur périple en Namibie, sillonnant à bord de leur 4X4 ses immensités et ses contrastes permanents. Lodges bien situés et des expériences originales comme la rencontre avec les guépards, excursion en...

News – La Barbade

Nouveaux itinéraires, nouveaux hôtels, nos derniers repérages, nouvelles activités, publications récentes..... Anapia vous donne des idées pour vos prochains départs ! Kérala, Nouvelle Orléans, La Barbade, le Pérou   Découvrez nos séjours à La Barbade : Terre de...

Personnalisez votre voyage

Un voyage cousu main est avant tout une expérience entièrement personnalisable.

Partage

Partagez ce voyage avec vos amis !